Ethique du débat numérique

 

Une éthique du débat numérique stipulent des règles de comportement pour la menée de débats sur des questions controversées lors desquelles plusieurs personnes échangent des arguments, tout en maitrisant leurs émotions et en évitant de produire une simple juxtaposition d’opinions.  Les règles précisent les points suivants :

1. Ouvrir un débat : 

L’entrée du débat nécessite un initiateur pouvant être un animateur, un participant ou autre. Tout le monde peut initier un débat comme il peut déléguer son animation à un tiers plus apte ou qualifié à le faire. L’animateur se charge d’expliquer les règles de présentation à chaque participant de façon à créer un contexte de confiance.

2. Faire vivre un débat

Faire vivre un débat nécessite la définition de plusieurs rôles, notamment un facilitateur neutre, autorisant tous les points de vue, et les reformulant de façon bienveillante pour les mettre en lien et éviter les redondances.

  • Le rôle de ce facilitateur est également d’inciter et motiver les participants au débat numérique. leurs échanges s’expriment constituent un brouhaha silencieux
  • De façon à permettre à chacun de s’exprimer selon son aisance, plusieurs médias d’expression peuvent être proposés (image, voix, texte,…)
  • Un maître du temps est identifié en début de séance, il est garant de signifier l’avancée du temps au fur et à mesure du débat en fonction de l’organisation de ce dernier (par exemple, si débat de 2 h, il fait signe toutes les demi heures)

3. Faire aboutir un débat

Un débat est abouti si tous les participants estiment avoir pu s’exprimer librement et ont pu écouter toutes les parties concernées, en prenant en compte les contraintes temporelles, organisationnelles (ex : taille du groupe) et éventuellement de différences culturelles

La qualité du débat va s’apprécier en fonction de l’ouverture d’esprit montrée, de l’écoute mutuelle mais aussi par le fait d’aboutir à un panel de solutions et compromis.

4.Synthétiser d’un débat : 

La synthèse est faite par l’initiateur, des animateurs ou des participants.

  • Elle s’adresse aux participants aux observateurs , aux futurs bénéficiaires d’un débat.
  • Elle rend compte de la qualité du débat
  • Elle fait ressortir les grandes lignes du débat  avec les oppositions en cours, les solutions et compromis dégagés.
  • Elle est rédigée pendant ou après le débat.
  • Elle doit permettre une prise de recul par rapport au sujet et aux discussions enregistrées.
  • Cette synthèse peut se faire sous la forme d’une cartographie permettant un regard global.
  • Elle  est soumise à l’approbation de tous les participants de manière à en estimer le degré de qualité (partielle, complète, partiale/fidèle)

5. Archiver un débat

Un débat est archivé ainsi que sa synthèse.

  • L’archive authentifie  la date, les auteurs, le thème du débat,  ainsi que le degré de qualification de sa synthèse.
  • Une archive a une visibilité liée à sa publication (public, privé, embargo?) partageabilité?
  • Une archive doit respecter les droits : liberté (de participation), droit des personnes(image….)