Dynamique

d’un débat Sciences/ Sociétés

Jean Sallantin DR émérite CNRS

Les controverses sont les moteurs d’un débat. Elles portent sur des arguments provenant de nouvelles idées. Seront distinguées des controverses  concernant de nouvelles  manifestations  et de nouvelles représentations de la réalité. L’émergence de nouvelles idées est attribué à des agents  qui sont capables de les soumettre aux parties prenantes. 

La justification philosophique de la dynamique du débat viendrait d’une « exigence démonstrative », comme si l’idée défendue portait en elle-même sa propre légitimation et qu’il fallait la mettre au jour, du point de vue de la raison elle-même, alors que cette idée n’est qu’une possibilité, au mieux une conviction.

abcdaire26

Par ses idées, une personne associe des manifestations  et des représentations de la réalité. Elle traduit :

  • des manifestations en des représentations.
    • Cette traduction est appelée oubli car elle ne prend pas en considération toutes ces manifestations.
  • des représentations  en des manifestations.
    • Cette traduction est appelée libre car elle agence librement des éléments des représentations.

Creativite

Les controverses portent soit :

  • sur la  possibilité de preuve empirique d’un argument de théoricien.
  • sur l’actualisation des preuves des théoriciens pour des arguments prouvés expérimentalement.

debatagent

La dynamique d’un débat s’appuie ainsi sur deux mathèmes qui fournissent un méta modèle aux interventions des participant et des parties prenantes

  • La  capacité de produire des idées nouvelles concernant la mise en relation de représentation et de manifestation pour un participant
  • La controverse se passe entre parties prenantes  théoriciennes et experimentateurs sur les arguments concernant une idée.