Débat

Mathémusique : Un voyage entre la pop, la musique classique et la chanson

3475_1392198010

La Chapelle, 170 rue Joachim du Bellay

Avec la participation d’Emmanuel Amiot, Moreno Andreatta et Gilles Baroin

Qu’ont en commun une chanson de Paolo Conte, une pièce de Frank Zappa ou un tube des années 1980 du groupe pop Depeche Mode ? Ou encore un prélude de Chopin, une étude de Debussy, un canon de Bach ou une opéra de Wagner ? Bien qu’évidemment très lointaines d’un point de vue stylistique, dans tous ces pièces on retrouve des symétries qui nous indiquent qu’à côté d’une certaine forme d’intuition et d’inspiration, les règles occupent une place importante dans la création artistique.

La musique serait donc vraiment un calcul secret que l’âme fait à son insu, sans savoir qu’en fait elle est tout le temps en train de compter, comme le disait Leibniz ? Quels sont les procédés algorithmiques élémentaires qui opèrent en musique et permettent de canaliser l’inspiration dans une forme qui organise les structures et processus musicaux ? Dans notre voyage d’initiation aux rapports entre mathématique et musique on croisera différentes représentations géométriques des structures musicales, de l’horloge chromatique au ruban de Moebius, de la spirale au tore, et on montrera comment s’appuyer sur ces différentes structures géométriques à la fois pour analyser différents styles de musique et aussi pour explorer de nouveaux territoires en composition musicale, en mélangeant au plaisir les ingrédients de la musique classique, de la musique pop et de la chanson.

Les intervenants :

Emmanuel Amiot est mathématicien, pianiste et tanguero. Passionné d’algèbre, il a étudié plusieurs problèmes théoriques posés par la musique, des gammes et leurs symétries aux rythmes, en particulier ceux qui permettent de réaliser un pavage de l’axe du temps par translations temporelles. Ses compositions s’appuient souvent sur ces notions mathématiques, comme le public pourra le constater en écoutant, par exemple, le Tango sur un canon rythmique rétrogradé qui sera joué pendant la conférence. Plus d’informations sur : http://chuckydoo.pagesperso-orange.fr/

Moreno Andreatta est chercheur CNRS en mathématique/musique à l’Ircam (Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique). Parallèlement à ses recherches sur les représentations géométriques des structures musicales, il s’intéresse depuis une vingtaine d’années à l’improvisation et à la chanson, deux genres qu’il essaie d’approcher à l’aide d’outils mathématiques, dans une perspective qui n’est pas sans rappeler certaines expériences de l’OuMuPo (Ouvroir de Musique Potentielle). Plus d’information sur ses activités musicales sur : http://repmus.ircam.fr/moreno/music

Gilles Baroin est « mathémusicien » spécialisé dans les visualisations géométriques des structures et processus musicaux. Docteur-Ingénieur Multimédia, il est concepteur du modèle Planet, permettant de visualiser des progressions harmoniques en quatre dimensions. Très actif dans la mise en place d’atelier, workshops et initiatives pédagogiques sur les rapports entre mathématique et musique, il collabore régulièrement avec des artistes, musiciens et compositeurs intéressés par la visualisation et représentation géométriques d’objets musicaux, à la fois dans des espaces discrets (accords, progressions harmoniques, …) mais aussi continus (timbres). Plus d’informations sur : http://www.youtube.com/user/MatheMusic4D?feature=watch

Restitution du débat

 

La question :

la création musicale peut-elle se faire sans connaître de règles mathématiques ?

Les idées du débat

Lors de ce débat de 19 minutes, les idées du débat sont apparues selon l’ordre d’une lecture ligne après ligne du débat.<

debat-mathemusique-chapelle-04

Restitution synthétique des idées

Des cartes proposées constitue une synthèse du débat qui est librement proposée par Fanny Monod et qui retient certaines idées et les organise pour montrer comment le débat conduit à de nouvelles questions.

debat-mathemusique-chapelle-09

La discussion converge aussi vers deux questions celle de la transmission de la musique via la création de règles de composition musicale et celle de la création qui consiste à jongler avec ces règles.

debat-mathemusique-chapelle-10

La discussion converge aussi vers l’approfondissement de la question de la création musicale.

debat-mathemusique-chapelle-02

La troisième composante de la discussion est une réflexion sur la structure générale d’une démarche de découverte impliquant l’empirisme, le formel et l’intuition. Démarche positive car : “si on cherche on trouve”

Les arguments utilisés.

debat-mathemusique-chapelle-07

Les propos utilisent certains des arguments du tableau précédent. Chaque terme est pris dans le sens de sa définition dans le dictionnaire.

Analyse spectrale des idées et des arguments

debat-mathemusique-chapelle-05

On remarque que le débat fait place aux question de méthodes et de théories, qu’il utilise de nombreux exemples et paradigmes (exemples types). il est ponctué par des apories qui marquent la difficulté du débattant à choisir son camp et une reformulation de l’objet du débat.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *