Débat

Les réseaux sociaux sont-ils vecteurs de violence ?

2772_1379326822

Depuis le débat « palabre », quels sont les progrès de Forum des Débats ?

POUR FAIRE OBJECTIVEMENT NOTRE BILAN, NOUS PARTONS DE L’ANALYSE RÉALISÉE PAR CPCOOP :

« Nous avons fait le choix de ne pas analyser les éléments en amont de l’évènement en lui même, comme le comité de pilotage, ou à la suite de l’évènement, comme son suivi et sa valorisation. Notre analyse se situe entre le début et la fin de la palabre, étape par étape. Nous privilégions pour chaque étape les points forts que nous avons notés (qu’il peut être bon de reprendre dans les prochaines palabres) et des opportunités d’amélioration. »

Et nous présentons en rouge nos avancées…

QUELQUES POINTS FORTS

  • La place ronde (le cercle favorisant les échanges)
  • Présence d’un arbre centenaire (ambiance & métaphore)
  • Proximité des transports en commun et facilité d’accès
  • Possibilité de se désaltérer
  • Symbolique du bar pour les français : lieu pour échanger, discuter

QUELQUES OPPORTUNITÉS D’AMÉLIORATION

  • Toute action pouvant éviter la circulation de véhicules à moteur bruyants dans la zone en question, défavorable entre autres à la qualité d’écoute, de concentration, à la valorisation de l’évènement (enregistrements…)
  • la qualité du son est essentielle et les bandes son sont nettoyées au mieux. Ici la bande son des personnes qui dans le débat mouvant justfie  et ne justfie pas l’action radicale.

Avec les outils developpés, l’animateur peut revenir facilement sur les propos du débat, les relever et relancer le débat sur des points suscitant des prises de position.

Accueil des participants et lancement de la palabre

QUELQUES POINTS FORTS

  • Accueil dynamique et accrocheur par le facilitateur
  • Porter l’attention du public sur des éléments comme la présence d’un micocoulier centenaire et faire le lien avec situation présente (métaphore)
  • Communication visuelle : affiche, fly.. participants

QUELQUES OPPORTUNITÉS D’AMÉLIORATION

  • Prévoir un espace (table) d’accueil permettant aux passants de savoir ce qu’il va se passer, de laisser ses contacts…
  • Présenter au public ce qui est attendu de lui : est-ce aider la réflexion d’un doctorant, participer au lancement d’un programme ; et ce qui va être fait de leur participation à la suite de l’évènement (permet de cadrer, apporter de la clarté, de la confiance et orienter les échanges)
  • Présenter au public le timing approximatif de l’évènement et ses étapes ; et indiquer si les participants peuvent partir lorsqu’ils le souhaitent

Débat mouvant

QUELQUES POINTS FORTS

  • Brise-glace dynamique, qui « fait bouger »
  • Reprise d’un mécanisme déjà bien connu par tous : prendre position / débattre. Ici, on prend position par la parole et par le corps.
  • Production de nouveaux questionnements
  • Présence régulière du doctorant sur le lieu du débat mouvant
  • Animation dynamique – bonne participation Courtoisie entre les participants

OBSERVATIONS RELATIVES AUX AFFIRMATION

Le fond des échanges dépend en partie de l’affirmation posée. En général, plus la question est floue, plus le public va utiliser des termes conceptuels. Pour le public, « internet » était simple à définir, contrairement à « violence » – du fait du grand nombre de formes de violences, « banalise » ou encore « légitimité » – qui renvoie à la notion de justice et tous les concepts en découlant.

QUELQUES OPPORTUNITÉS D’AMÉLIORATION RELATIVE À LA MÉTHODE DU DÉBAT MOUVANT

  • Utiliser un laps de temps plus long pour construire collectivement des arguments dans chaque « camp »
  • Prendre position ne signifie pas toujours échanger Les affirmations du débat mouvant sont l’élément central des échanges. Avant de réfléchir « A quoi veut-on que les participants réfléchissent ? », on peut aussi réfléchir « Pourquoi souhaite-t-on qu’ils réfléchissent?». Dans le cas présent, est-ce pour apporter une contribution au travail d’un doctorant ? Si oui, peut être laisser le choix des affirmations au doctorant (avec validation possible par comité de pilotage). Souvent, plusieurs intentions sont présentes, ce qui implique d’accorder une attention très particulière aux affirmations posées.
  • Le choix des affirmations n’oriente pas seulement le débat mouvant, mais aussi les échanges à la suite du débat mouvant. – Note : le débat mouvant peut être réalisé avec plus de 2 variables (ici, d’accord ; pas d’accord), permettant plus de complexité, de nuances (Schéma de Renaud Larivière)

Échanges à la suite du débat

QUELQUES POINTS FORTS

  • La beauté de la prise de note (noir / blanc) « comme sur des ardoises » Présentation claire de l’intervenant et de son travail
  • Animation dynamique
  • Bonne participation du public avec des échanges ponctuels entre les participants (souhaités ou tolérés ?)
  • A la fin, présentation par Jean du pourquoi, de la raison « d’être », le contexte de l’évènement et projets en cours

QUELQUES OPPORTUNITÉS D’AMÉLIORATION RELATIVE À LA MÉTHODE DU DÉBAT MOUVANT

  • Avant le début des échanges, peut être attirer particulièrement l’attention du public sur les notes prises durant le débat mouvant ; et leur laisser quelques instants « pour s’en inspirer » (et « couper »). De même à la fin de l’évènement.
  • Une vingtaine de minutes après le début des échanges, pas mal de participants ont « décroché » ; sûrement en grande partie du fait de la chaleur de la journée et de la disposition non évidente du lieu (bruits véhicules à moteurs + difficultés à entendre à certains emplacements). Dans de tels cas, peut être possibilité de raccourcir volontairement la durée de ce type d’échanges ou proposer une forme de débat différemment structurée pour favoriser la prise de parole d’un plus grand nombre de participants. Ou/et introduire des pauses dynamiques pour faciliter la concentration. experimentée menée dans le débat sur l’acoustique du premier avril.
  • Imaginer une prise de note facilitant la suivi du fil conducteur, notamment pour les personnes ayant décrochés (paper board, mind mapping…) une annotation collective réalisée et restituée en temps réel a été imaginée. Les animateurs disposent d’un outil leur permettant de savoir dans quels propos et au sujet de quelle idée le public souhaite intervenir ou en savoir plus.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *