Débat

Smart city- ville invisible : objets low tech et smart pour échanges éclairés !

smart

SMART CITY – VILLE INVISIBLE

 OBJETS LOW TECH ET SMART POUR ECHANGES ECLAIRES !

Comment rendre la smart city simple, proche et sensible pour que le grand public s’en sente acteur et partie prenante ? Les outils de représentation et de débat utilisés pour la ville physique, sont-ils appropriés pour la smart city ? De nouveaux outils sont-ils nécessaires ? Quel rôle le design peut-il jouer pour rendre tangible un paysage de data et humaniser ce « réseau de réseaux » ?

unnamed-1

Evénement organisé par le Mastère Innovation by Design de l’ENSCI au Liberté Living Lab, 9 Rue d’Alexandrie, 75002 Paris le 28 mai de 18h00 à 20h30. Illustratrice  Eloïse…

TABLE RONDE EN PRESENCE DE  :

unnamed-2

  • Zoé Aegerter, designer et co-fondatrice des Causeuses Électroniques
  • Gildas Couturier, Directeur adjoint, Nexity Villes et Projets
  • Thierry Marcou, Directeur de programme,  la Fing
  • Nathalie Paquet, designer d’expérience et fondatrice d’Urban Expé

DSCF7440

DSCF7461

La table ronde a duré environ une heure. Un dispositif, le concerteur  récite d’une voix machine 2 ou 3 SMS  anonymes tirés au hasard  et venant du public qui  répondent à la question « 

L’ensemble des SMS est présenté dans le document :  LeConcerteur_SmartCity_restit_6.06

Les invités choisissaient de répondre à l’un des SMS.

unnamed-5

unnamed-3

DSCF7428

Le public était d’environ 50 personnes et les débats sur nappe ont été réalisés par une vingtaine de personnes à partir de questions centrales qui ont été dégagées lors de la table ronde.

Les débats sur nappe

Il a été demandé tout d’abord aux participants d’inscrire sur une nappe les propos débattus entre-eux.

Quels grand récits pour une ville SMART?

DSCF7477

Nappe-SmartCity-Recits

Qui gouverne la SMART CITY, les Citoyens ou les Techniciens?

DSCF7475

Nappe-SmartCity-Gouvernance

A quoi peut servir le design dans une ville SMART?

Nappe-SmartCity-A quoi peut servir le design

Dans une seconde partie, les participants se déplacent pour se faire expliquer les propos inscrits de manière à signaler avec des pastilles de couleur ceux qui leurs semblent recevables  même s’ils sont incomplets et incertains et en indiquant une piste de poursuite du débat.

bonus

Le débat a été préparé par un débat numérique du texte de Philippe Gargov : Quel retour de force pour la ville intelligente?

Ce débat a mobilisé 6 participants pour 42 contributions et 54 vues.

smart

Dans ces interventions apparaissent  les interrogations et affirmations suivantes :

  • Smartcity et RGPD : quels traitement des données personnelles, et quel contrôle les habitants en auront?
    • « Les questions de sécurité des données et des personnes ne doivent pas être écartées comme elles l’ont longtemps été avec le numérique notamment. « 
  • Quelles compréhensions par les citoyens « lambda » des traces numériques qu’ils laissent dans la ville connectée ?
  • Quelle concertation dans la conception d’une smart city?
  • Comment les opérateurs peuvent-ils engager les consommateurs citoyens dans les SMART CITIES?
  • Comment restaurer ou renouer la solidarité ancestrale dans une smartcity?
    • Le Designer est en capacité de « représenter » ce qui n’existe pas encore, grâce à ses outils variés : définition de scénarii d’usages illustrés par le Dessin ou la Vidéo.
    • « il règne un besoin pressant de traducteurs : des gens capables d’ouvrir ces systèmes occultes, de les démystifier, d’expliquer les implications de ces technologies qui conditionnent nos vies.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *