Débat

Atelier du 6ème Forum des Usages Coopératifs de Brest

4277_1404830585

Méthode d’annotation collective de débats

Animé par : Jean-Michel Cornu (imagination for people), Fanny Monod CPCOOP et Jean Sallantin (forum des débats)

L’annotation collective de débats est une méthode d’ingénierie numérique, développée par forum des débats, utile pour une démocratie voulant gérer les biens communs en s’appuyant sur les contributions de tous les citoyens. Il s’agit de produire une sphère d’attention autour des propos d’un débat.

debat-brest-01

Le public se scinde naturellement en un ensemble de réactifs réagissant spontanément aux propos par des annotations, en un ensemble d’observateurs dix fois plus nombreux qui participent en signalant parfois leur impression et enfin il y a tous les autres encore plus nombreux qui ne se signalent pas.

Le débat d’idées

debat-brest-02

L’ingénierie du débat d’idée

debat-brest-03
debat-brest-04

Une application de la démarche

Le matin même, Madame Axelle Lemaire, secrétaire d’état au numérique, a terminé le discours qu’elle nous adressait par un vibrant plaidoyer en défense des usages contributifs. Dans le contexte politique actuel, la question était de savoir si “notre ministre aura les moyens de faire ce qu’elle croit”.

Cette question est posée à l’atelier pour susciter un débat animé selon la méthode du cercle samoan : 5 chaises sont en cercle, une est libre, quelqu’un doit se lever pour libérer sa chaise quand un autre vient s’asseoir pour parler.

L’usage des outils d’annotation collective est illustré sur deux débats :

(attention l’application ne fonctionne pas bien sous firefox)

Réactions de l’atelier à la démarche et aux outils

Ces outils étaient en test pour la première fois. Ils seront opérationnels en septembre. Bien appréciés ; deux débats les utilisant sont demandés par des membres de l’atelier.

En conclusion de l’atelier, il a été signalé que ces outils exigent une forte attention intellectuelle et que la généralisation de leur pratique doit respecter l’éthique de la charte des droits de l’Homme.

  • Réaction 1 : il est mentalement difficile de distinguer une idée de son énoncé dans un propos.
  • Réaction 2 : annoter est un exercice passionnant qui demande beaucoup (trop) d’attention !
  • Réaction 3 : l’outil est puissant mais dangereux. À utiliser avec des précautions éthiques !

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *